Le Logo du site We are Up Le blog de la communauté Up

10 juillet 2015

Agir Autrement / Innovation sociale

Une Assemblée Générale pas comme les autres, un moment historique !

Le 12 juin dernier, les 350 sociétaires de la Société Coopérative et Participative Chèque Déjeuner étaient réunis, comme chaque année, pour participer à leur Assemblée Générale. Un exercice démocratique pour lequel les salariés répondent toujours présents, d’autant plus que cette année, l’événement avait une portée historique…

Après 24 mois de travaux et de réflexions menés en interne, les sociétaires étaient amenés à voter pour ou contre l’élargissement de la coopérative. 88% ont voté OUI à l’intégration des sociétés Cadhoc, Rev&Sens et Chèque Domicile dans la coopérative, OUI à l’arrivée de près de 300 nouveaux sociétaires !

Développement de la coopérative

50 ans après sa création, cette résolution prend tout son sens pour un groupe rassemblant 2500 salariés dans 17 pays : « nous franchissons aujourd’hui une étape majeure qui renforce les principes coopératifs fondateurs de notre groupe. L’association d’un maximum de salariés au capital social et aux décisions du groupe va se poursuivre, et d’autres phases de ce projet verront le jour dans les années à venir », précise Catherine Coupet, réélue administratrice puis Présidente Directrice Générale du groupe Up à cette occasion.

L’élargissement de l’actionnariat salarié et le développement des principes de démocratie participative sont des mesures phares du plan stratégique du groupe Up. Ce modèle garantit la pertinence à long terme des décisions et associe, sur tous les aspects, les coopérateurs à la réussite de leur entreprise.

élargissement coopérativeLa première étape, plébiscitée, sera effective au 1er janvier prochain. « C’est une formidable énergie mobilisatrice pour construire ensemble. Cela commence dès maintenant et jusqu’à la fin de l’année, pour affiner les modalités de cette fusion », s’enthousiasme Patrick M’Pondo, Directeur régional chez Cadhoc. En effet, les futurs sociétaires vont maintenant bénéficier, pendant plus d’un an, d’un dispositif d’accompagnement, leur permettant de prendre la mesure du rôle du sociétaire, des droits et des devoirs inhérents à ce nouveau statut.

Les prochaines étapes de ce développement concerneront, dans un premier temps, les filiales internationales du groupe, qui par ailleurs a annoncé lors de cette Assemblée, son implantation dans 3 nouveaux pays (Brésil, Belgique et Grèce), conformément à sa politique de développement international.

Dans un second temps, le groupe se tournera vers les filiales françaises qui exercent une activité de services, afin de définir les meilleures modalités donnant accès au capital social de leur entreprise.

Promoteur de la loi ESS de 2014 en France, le groupe rejoint ainsi sa volonté d’être l’ambassadeur emblématique de l’ESS dans le monde, en préfigurant un groupe coopératif par delà ses frontières.

Souhaitant partager son regard sur la démocratie participative, accompagner les structures et réseaux qui souhaiteraient avancer, main dans la main, pour développer un modèle de réussite économique et d’entrepreneuriat social résolument différent ! Des nouvelles initiatives vous seront proposées dans les prochains mois…

 

L’ENJEU : La place de l’ESS dans le monde !

A l’image du groupe pilote pour l’Economie Sociale et Solidaire créé au sein de l’ONU cette année, et les différentes lois ESS récemment adoptées dans certains pays, la démarche du groupe Up s’inscrit dans l’objectif et l’ambition de renforcer la place et l’influence de l’ESS dans le monde. Grâce à des décisions comme celle du Groupe, d’élargir l’accès à son capital social et d’inviter toujours plus de monde à s’engager, l’ESS étend progressivement sa position de modèle économique durable et moderne, dans un monde globalisé. C’est dans cet esprit que se tiennent, tous les 2 ans, les Rencontres du Mont-Blanc. Peu à peu, l’ESS gagne sa place dans le monde et devient un sujet incontournable pour les enjeux économiques et sociaux de demain.