Le Logo du site We are Up Le blog de la communauté Up

22 juillet 2015

Agir Autrement / Coup de projecteur

Ouishare, le pouvoir des communautés de l’économie collaborative

Le groupe Up était partenaire du dernier OuiShare Fest qui a fédéré les acteurs de l’économie collaborative, du 20 au 22 mai 2015, à Paris. Quelle place pour les communautés collaboratives  dans une gouvernance 2.0 ?

 

La liste des acteurs de l’économie collaborative se développe et tous les secteurs d’activité sont concernés. Il y a les acteurs emblématiques, avec AirBnB ou encore BlaBlaCar, qui donnent l’élan à de multiples start-ups. L’écosystème de ces plateformes est très riche et a la particularité de décloisonner, car le point de convergence de toutes ces entreprises repose sur leur capacité à enrichir sans cesse les interactions avec les communautés de membres sur lesquels reposent leur modèle économique. Des membres qui sont tour à tour offreurs et demandeurs de services. Mais, au-delà de la technologie et du levier numérique, cette évolution de l’économie est avant tout économique et sociale, comme le suggérait le thème du OuiShare Fest qui s’est tenu du 20 au 22 mai à Paris : « Lost in transition ?». Ils étaient ainsi plus de 1 000 acteurs de cet écosystème à la croisée des chemins, venus de dizaines de pays, à se livrer à un exercice de fertilisation croisée.

Image-ouishare-Blog

BlaBlaCar illustre bien l’importance que peut représenter une communauté de co-voitureurs qu’il convient d’animer. Notamment, en valorisant ses membres les plus engagés qui deviennent, dès lors, des ambassadeurs officieux de la plate-forme. Le 14 juin dernier, le site annexait les berges de Seine à Paris pour mettre à l’honneur « les co-voitureurs talentueux ». Ces centaines de milliers de membres qui nourrissent l’économie collaborative sont aussi des citoyens qui voient souvent la politique avec un regard différent. Un récent article du OuiShare Magazine porte d’ailleurs sur l’évolution des relations entre l’État et la participation citoyenne.

 

L’ENJEU : Partager une expérience aujourd’hui et demain le pouvoir et les décisions ?

Le mode de représentation des membres des communautés, qui gravitent autour des plates-formes, reste pour le moment peu structuré. Mais, pour retenir ces contributeurs, l’économie collaborative devra se pencher sur la question de la représentation de ses membres, comme c’est le cas dans les mutuelles et les coopératives. Des formes de gouvernance démocratiques et participatives qui doivent inspirer l’économie collaborative pour évoluer rapidement à défaut de déplaire à ses propres communautés ! Économie collaborative et économie sociale ont à l’évidence des choses à partager…