Le Logo du site We are Up Le blog de la communauté Up

11 avril 2016

Agir Autrement / Engagement responsable

MicroDON = maxi-mobilisation !

MicroDOn article« Le don est un point de départ pour alimenter une dynamique collective dans les entreprises », affirme Pierre-Emmanuel Grange, fondateur de MicroDON.

 

Cette entreprise agréée sociale et solidaire a, en 2015, drainé 1,2 millions d’euros de micro dons et beaucoup de donateurs, alimentés principalement par le dispositif de l’arrondi en caisse, qui s’appuie sur des partenariats noués avec des enseignes. Mais, depuis un an environ, c’est l’arrondi sur salaire qui fait exploser les compteurs. Une quarantaine d’entreprises s’est engagée pour proposer aux salariés d’arrondir leur salaire afin de collecter du micro don pour soutenir directement des associations. Le service est proposé depuis 2011 mais, alors qu’une à deux entreprises se laissaient convaincre chaque année, le rythme est aujourd’hui passé à trois adhésions par mois. En moyenne, 25% des salariés arrondissent leur salaire (au sein du groupe Up, le taux de participation est de 40%) pour un montant mensuel moyen de 3,5 €. 100% des dons sont reversés. Le tout, avec un abondement quasi-systématique de la part de l’employeur du type « tu donnes, je complète ».

 

Comment expliquer cette dynamique exponentielle avec l’arrondi sur salaire ?

« Le mécénat doit être aujourd’hui inclusif et participatif. L’arrondi sur salaire est en cela un excellent levier pour renforcer les liens entre les salariés, tout en permettant de flécher les aides accordées vers les associations et programmes soutenus par les entreprises. Un cercle vertueux se crée car tout le monde est contributif du dispositif. Encore faut-il assurer une vraie promotion de la démarche. Sans un vrai effort de communication et surtout d’animation, le taux de participation ne décolle pas », précise Pierre-Emmanuel Grange. Les élus du personnel ont aussi un rôle à jouer dans la promotion de l’arrondi sur salaire. Ce sont d’ailleurs parfois eux qui portent le sujet aux oreilles des directions.

 

L’enjeu : Le don, une bonne habitude à prendre

En France, le don financier reste un sujet clivant puisque 49% de la population donne tandis que l’autre moitié à plutôt tendance à considérer que l’impôt est déjà une contribution suffisante. En Europe, c’est aux Pays-Bas que l’on donne le plus avec 84% de donateurs contre 19% en Espagne.

 

Par Thomas Delpech

Chargé de mission / Délégué Général de la Fondation du groupe Up