Le Logo du site We are Up Le blog de la communauté Up

15 février 2016

Agir Autrement / Coup de projecteur

L’économie collaborative, un enjeu pour Cooperatives Europe

Le mouvement coopératif européen ne fait pas que regarder les acteurs de l’économie collaborative se multiplier avec des ambitions de déploiement, à minima européennes.

 

« Le modèle de cette économie collaborative ne se donne pas les moyens de sa pérennité s’il se montre incapable de partager le pouvoir avec ses usagers. Or, les coopératives ont quelques prédispositions en matière de gouvernance démocratique et de co-propriété avec leurs membres. En cela, l’économie collaborative est une opportunité. Il est temps de profiter des possibilités qu’ouvrent les technologies pour pousser notre modèle au bout de sa logique : démocratiser l’économie européenne et la rendre gagnant-gagnant pour tous les citoyens ! Développer une coopérative est plus long que le cycle d’une start-up qui lève des fonds. Il faut compter au moins dix ans à partir d’un ancrage local », estime Klaus Niederländer, Directeur Général de Cooperatives Europe, qui voit de jeunes coopérateurs taper à la porte pour ne pas laisser passer le train des services collaboratifs.

L'économie collaborative, un enjeu pour Cooperatives EuropeC’est ainsi qu’un collectif de 90 jeunes coopérateurs entrepreneurs de 9 pays s’est formé à l’occasion de la dernière Assemblée générale de Cooperatives Europe, qui se déroulait en avril dernier, à Paris. Une déclaration y a été adoptée sur le devoir de vigilance qu’il y avait à ne pas tordre les fondements de la gouvernance coopérative. Un collectif invité à participer aux travaux qui portent en partie sur la promotion du modèle coopératif au niveau des institutions européennes. Mais Coopératives Europe n’assure pas qu’une mission de lobbying politique.

« Il faut être capable de dépoussiérer le langage coopératif pour justement faire la preuve de la richesse des initiatives. La matière est là, mais cela sous-entend qu’il faut davantage de professionnels de la communication dans la gouvernance des coopératives », considère Klaus Niederländer alors que le nombre de coopératives ne fait qu’augmenter. Elles étaient 160 000 en Europe en 2009, elles sont désormais 170 000.

Klaus Niederlände

Klaus Niederlände

L’enjeu : Des coopérateurs entrepreneurs

L’esprit d’entreprise, les jeunes coopérateurs l’ont. Il y a un an, ils étaient 90 à l’Assemblée générale de Coopératives Europe. Cette année, ils seront plus de 100 à représenter 12 pays, avec l’objectif d’une reconnaissance officielle et une place au Conseil d’administration.

« Nous voulons être un réseau ouvert pour faire germer, consolider et enrichir le maximum d’initiatives par la mise en relation. L’objectif étant de développer les activités économiques respectives des membres, tout en garantissant la démocratie », explique Sébastien Chaillou, l’un des membres actifs de ce collectif, et par ailleurs Président de la coopérative Solidarité Étudiante, qui contribue notamment à promouvoir et organiser le montage de projets coopératifs dans les universités

Sébastien Chaillou

Sébastien Chaillou