Le Logo du site We are Up Le blog de la communauté Up

20 juin 2017

Performance

Le groupe Up, une performance 2016 solide, de forts investissements et des perspectives ambitieuses

Up présente ses résultats 2016 et ses perspectives à l’occasion de sa conférence de presse du 20 juin 2017.

 

Chiffres clés

  Chiffre d’affaires consolidé : 445 millions d’euros (+28 %)

  EBITDA : 71,3 millions d’euros (+29 %)

  Volume émis : 7,1 milliards d’euros (+7,3 %)

  Nombre de bénéficiaires : 24,5 millions (+15 %)

  Nombre de clients : 1,3 million (+30 %) dont 1 million de commerçants affiliés

  Nombre de collaborateurs : 3 396 dans 17 pays

« Notre culture d’investissement, de performance économique partagée et notre modèle de gouvernance sont les moteurs de notre succès. Le groupe Up est aujourd’hui engagé dans une démarche d’innovation volontariste au profit de ses clients et bénéficiaires pour mieux répondre au développement des nouveaux usages portés par la digitalisation ».

Une performance solide

Up présente un chiffre d’affaires consolidé 2016 de 445 millions d’euros contre 347,5 millions d’euros en 2015, soit une croissance de 28 % par rapport à l’exercice précédent, évolution qui s’explique par un effet périmètre lié à l’intégration des nouvelles filiales. 53 % du chiffre d’affaires est désormais porté par l’international.

L’EBITDA s’élève à 71,3 millions d’euros en 2016 contre 55 millions d’euros en 2015, soit une croissance de 29 %.

Le volume d’émission des activités titres représente 7,1 milliards d’euros contre 6,6 milliards d’euros en 2015, soit une augmentation de 7 % par rapport à l’année 2015. 60 % du volume d’émission est porté par l’international.

Des opérations de croissance externe soutenues

En 2016, la forte croissance externe de Up s’explique par plusieurs acquisitions, notamment :

  Le renforcement de sa position géographique au Brésil 

→ Policard (cartes d’avance sur salaire et services destinés aux populations non bancarisées) 

→ Vale Mais (émetteur de cartes alimentation, restauration et essence).

  La consolidation de sa position sur le marché des avantages aux salariés en France :

→ Kalidea (services de billetterie et progiciels de gestion pour la comptabilité ou la communication auprès des salariés)

→ ReflexeCE (société d’accompagnement des comités d’entreprise)

→ Actobi (émission de titres qui facilitent l’accès aux activités sportives)

Investir dans l’innovation pour accompagner notre transformation

En 2016, Up a investi dans l’innovation pour accompagner la transformation de ses offres à travers
trois axes :

 «Booster» : programme d’expérimentation de ses nouvelles offres

 Fonds d’investissement dédié aux start-up partenaires (30 millions d’euros sur 5 ans)

 Lancement en Europe d’un établissement de monnaie électronique.

La gouvernance de Up : la coopérative renforcée

L’Assemblée Générale du 10 juin 2016 a adopté la nouvelle dénomination sociale « Up » en lieu et place de « LE CHEQUE DEJEUNER » et ce avec un effet au 1er décembre 2016, pour mieux accompagner la transformation et afficher les nouvelles ambitions du Groupe. Ce nouveau nom, qui remplace celui de son produit phare utilisé pendant près de 40 ans, traduit l’identité unique, forte et engagée du Groupe dans 17 pays.

Le groupe Up fonde son originalité sur son modèle de gouvernance démocratique qui associe directement les collaborateurs à la réussite de leur entreprise. Up, la maison-mère, est une Société Coopérative et Participative (Scop). Son capital est détenu à 100 % par les 664 salariés-sociétaires contre 386 salariés-sociétaires en 2015, soit une augmentation de 72 %.

Au 1er janvier 2016, trois filiales françaises ont en effet intégré de façon effective la coopérative. Cet élargissement est une première étape dans la volonté du Groupe d’associer un plus grand nombre de collaborateurs à son capital. Up étudie des solutions pour déployer cette dynamique au sein de ses entités.

Les perspectives de Up à l’horizon 2021 :

 Chiffre d’affaires consolidé : 1,28 milliard d’euros

 EBITDA : 212 millions d’euros

 Volume émis : 10,2 milliards d’euros