Le Logo du site We are Up Le blog de la communauté Up

11 mai 2017

Coup de projecteur

Le groupe Up soutient le développement de l’ESS dans les pays d’Europe du Sud-Est

Le groupe Up a été l’un des principaux partenaires de la première grande conférence sur l’Economie Sociale et Solidaire en Europe du Sud-Est, qui s’est tenue à Ljubljana les 24 et 25 avril. Sous l’égide du Premier Ministre de Slovénie Dr. Miro Cerar, ces deux jours ont permis à 200 participants, venus de 20 pays différents, d’affirmer leur volonté de donner un nouvel élan à l’ESS, en favorisant l’échange de bonnes pratiques et les rencontres entre parties prenantes.

 

La Slovénie, moteur de l’ESS en Europe du Sud-Est

Sous initiative de M. Taddej Slapnik, alors député, et aujourd’hui secrétaire d’Etat au cabinet du Premier Ministre en charge de l’ESS, la Slovénie est le premier pays de la région à s’être doté d’une loi sur l’ESS en 2012. Ce premier cadre législatif a permis au secteur de se structurer et de gagner en visibilité et en reconnaissance. Aujourd’hui le secteur de l’ESS en Slovénie représente plus de 260 entreprises. Le gouvernement, dans une concertation avec le forum slovène de l’entreprenariat social, travaille à l’amélioration de l’environnement législatif existant.

Dr Miro Cerar, Premier Ministre de Slovénie

L’ESS, une priorité pour les pays de la région

Aujourd’hui, la Slovénie, la Roumanie et la Grèce sont les trois pays à s’être dotés d’une loi sur l’ESS. Dans son allocution, le ministre du travail de Serbie, M. Aleksandar Vulin a indiqué qu’il souhaitait s’inspirer de l’exemple slovène dans la conception de leur législation. De la même manière, le secrétaire d’Etat au travail croate, M. Marko Pavic préside depuis ses prises de fonction en octobre 2016, un groupe de travail dont la finalité est identique. Des hauts fonctionnaires venus de Bulgarie et du Monténégro ont également participé aux échanges.  

Par la même occasion, le ministre du travail et de l’ESS du Luxembourg, M. Schmidt, accompagné des membres de son cabinet et du Directeur de l’Union Luxembourgeoise de l’économie sociale et solidaire (ULESS), M. Jean-Christophe Burkel ont présenté comment, dans une démarche de co-construction, le pays s’est doté d’un cadre réglementaire et travaille à sans cesse améliorer le développement et la visibilité de l’ESS.

 

L’ESS et ses success story dans la région

Plusieurs intervenants ont mis l’accent sur la nécessité pour les entreprises de l’ESS de porter des modèles viables sur le plan économique. Pour stimuler le développement de l’ESS dans la région et plus généralement en Europe, l’Institut auprès de la Banque Européenne d’Investissement a lancé en 2012 le Tournoi de l’Innovation Sociale. Dans ce contexte des sociétés de l’ESS venues de différents pays de la région ont partagé leur expérience et leur vision de l’ESS et ce qui pourrait être parfait. Voici trois d’entre elles :

 

  • Créée en 2013 à Tirana (Albanie), spécialisée dans le design intérieur et la production de meubles « Designed by Pana » se fixe pour objectif d’embaucher des personnes en situation de marginalisation sociale, de produire à partir de bois recyclables et dans une démarche respectueuse de l’environnement.

 

  • « Recicleta », fondée à Bucarest, permet la récolte de déchets recyclables en petite quantité (150kg) par des cyclistes, qui réintègrent ainsi le marché du travail. Depuis sa création en 2009, la société a récolté plus de 350 tonnes de déchets (principalement du papier).

 

  • En Serbie, en moins de deux ans, la société « Radanska Ruza » a permis à 15 femmes en situation de handicap de s’insérer professionnellement. L’entreprise produit des conserves et des confitures, à partir de produits locaux.

 

A l’issue de la conférence, les participants ont adopté la déclaration de Ljubljana, qui fait suite à celle de Bratislava adoptée le 1er décembre 2016, dans le cadre de la présidence slovaque de l’UE. La voici traduite en français par notre partenaire « Pour la Solidarité » : Déclaration de Ljubljana

 

Crédit photo : Veselin Penchev