Le Logo du site We are Up Le blog de la communauté Up

1 septembre 2016

Engagement responsable

Le groupe Up s’engage contre l’illettrisme

illetrisme

Fidèle à sa vocation de rendre la vie plus facile à tous, le groupe Up est devenu partenaire de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI) en signant une charte commune.

 

Plus d’un million de salariés touchés par l’illettrisme

S’il est, le plus souvent, dissimulé comme une maladie honteuse, l’illettrisme est encore bien présent en France, et singulièrement dans l’entreprise. Au côté des employeurs, les Comités d’entreprise ont un rôle éminent à jouer pour faire reculer ce phénomène invisible.

Créée en 2000, l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI) a déployé son réseau sur tout le territoire pour encourager et accompagner tous types d’actions visant à faire reculer l’illettrisme. Un interlocuteur incontournable pour les Comités d’entreprise désireux d’agir.

Logo anlci

Le groupe Up s’engage

Le groupe Up facilite le quotidien des salariés depuis plus de 50 ans, et agit pour un meilleur accès aux livres depuis plus de 25 ans grâce à son Chèque Lire.

Ce sont donc les valeurs communes d’aide et d’action pour un meilleur accès à l’écrit qui ont poussé le groupe Up à signer en juillet 2016 la charte de l’ANLCI.

Les signataires de cette charte se mobilisent pour l’accès de tous à la lecture, à l’écriture et aux compétences de base, en particulier pour que le numérique profite à tous. Ils souhaitent susciter une prise de conscience pour que chacun prenne bien la mesure des conséquences concrètes de la digitalisation pour les personnes confrontées à l’illettrisme. Ainsi, le groupe Up et tous les partenaires de l’ANCLI font la promotion des initiatives qui tendent à rapprocher du numérique les personnes ne maîtrisant pas les compétences de base en développant des solutions qui garantissent leur accès à la lecture, à l’écriture et plus particulièrement aux usages de base du numérique.

Ses actions seront mises en avant lors des Journées du numérique, les 6 et 7 septembre 2016 à Lyon. Ce programme de deux jours fait partir du rendez-vous annuel organisé partout en France par l’ANLCI : les Journées d’action contre l’illettrisme.

Pour mieux connaître l’ANLCI et son action, nous avons posé quelques questions à Hervé Fernandez, directeur de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI)

Herve fernandez

« Lutter contre l’illettrisme, c’est d’abord le rendre visible »

 

Quelles sont les grandes missions de l’ANLCI ?

Nous sommes un groupement d’intérêt public ayant pour mission de réunir et de mobiliser, au-delà des clivages, l’ensemble des décideurs et des acteurs publics et privés désireux de s’engager dans la lutte contre l’illettrisme, que ce soit au niveau institutionnel ou sur le terrain. Les partenaires sociaux comptent évidemment parmi nos interlocuteurs. L’ANLCI est une petite structure, économe de moyens, mais nous fédérons un réseau national s’appuyant sur une centaine d’institutions qui ont toutes choisi de s’engager contre l’illettrisme. Nous définissons d’une part des plans régionaux de lutte contre l’illettrisme avec nos différents partenaires. D’autre part, nous développons des outils, des solutions, et faisons appel à toutes les ressources possibles pour les déployer. Nous travaillons par exemple avec des réseaux de centres formation des apprentis (CFA), des conseils régionaux, des fonds mutualisés du monde du travail… La diffusion de l’information est un élément clé. Car lutter contre l’illettrisme, c’est d’abord rendre visible un problème qui se tait.

 

Pourquoi les CE sont-ils des acteurs privilégiés dans la lutte contre l’illettrisme ?

Tout simplement parce que plus de 50 % de la population concernée se trouve dans l’entreprise ! Compte tenu de leur positionnement particulier entre employeur et salariés, les CE – comme d’ailleurs l’ensemble des instances représentatives du personnel – ont un rôle éminent à jouer et ils disposent de nombreux leviers pour agir. Le CE a tout d’abord la capacité d’interroger l’employeur sur le sujet et de peser dans la négociation du plan de formation. Les élus ont également un rôle d’information en direction des salariés. Ils peuvent contribuer à lever le tabou, à dédramatiser les choses et à aider les personnes concernées à faire le premier pas pour se remettre à niveau. Elles en ont la possibilité en utilisant, par exemple, leur compte personnel de formation (CPF). Il faut le faire savoir. Vous n’imaginez pas le  soulagement de ces personnes qui s’engagent dans la démarche après s’être murées dans le silence pendant des années, parce qu’elles n’entrevoyaient pas de solution. D’une manière plus large, le CE a mille manières d’agir contre l’illettrisme à travers ses activités sociales et culturelles. L’utilisation du Chèque Lire en est une. Développer l’accès des salariés à la culture, donner le goût de la lecture aux enfants comme aux parents… Tout cela relève de la mission historique du CE.

 

Concrètement, comment les CE peuvent-ils agir ? Quel appui pouvez-vous leur apporter ?

Agir ne nécessite pas nécessairement de gros moyens. Tout d’abord, le CE peut utiliser et diffuser auprès des intéressés notre numéro vert « Illettrisme Info Service » (0800 11 10 35). Il est destiné à toute personne cherchant de l’aide, des informations ou des conseils sur l’illettrisme. Nous avons également lancé une plateforme e-learning proposant des modules de formation rapide pour comprendre et repérer les situations d’illettrisme et proposer des solutions aux personnes concernées. Enfin, l’ANLCI met à disposition des outils (des expositions, des guides pour agir…) et peut aider les CE à créer des animations autour du sujet. Pour ce faire, les Journées nationales d’action contre l’illettrisme, que nous organisons tous les ans à partir du 8 septembre, constituent une excellente occasion de parler d’illettrisme sans honte. En 2015,  durant cette semaine de mobilisation, nous avons labellisé 300 actions de communication grand public dans toute la France.

 

Plus d’informations :

Agence nationale de lutte contre l’illettrisme

Site internet : www.anlci.gouv.frwww.anlci-elearning.com

Page Facebook 

Compte Twitter 

Charte ANLCI

 

Journées d’action contre l’illettrisme 

Présentation des journées d’action contre l’illetrisme

pré programme 

Formulaire d’inscription

 

Chèque Lire : http://www.chequelire.com/

 

Crédit photo : Fotolia, ANLCI, Hervé Fernandez

Par Elise Amouriq

Chargée de marketing et communication - Cible Comités d'entreprise