Le Logo du site We are Up Le blog de la communauté Up

28 février 2017

Coup de projecteur

Le groupe Up apporte son expertise lors des journées internationales d’étude sur l’ESS en Tunisie

Le gouvernement tunisien, dans le cadre de son plan de développement 2014-2020 a souhaité se doter d’une loi organique sur l’ESS. C’est l’un des axes prioritaires du gouvernement. Ainsi, ces premières journées d’études étaient orientées vers l’institutionnalisation de l’ESS en Tunisie, il s’agissait de positionner le rôle des pouvoirs publics, des syndicats, et des organisations dans la promotion de l’ESS. L’objectif même de ces journées était de nourrir la réflexion autour du projet de loi, rédigé et proposé par l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT).

 

Les premières journées internationales d’étude sur l’Economie Sociale et Solidaire en Tunisie ont débutées par un temps de huis clos avec le Ministre de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche auquel le Groupe Up a participé.

Les journées furent ouvertes par Mme Naouel JABBES, chargée de mission ESS auprès de ce même ministère, l’allocution d’ouverture étant faite par le Ministre Samir TAIEB.

En plénière,  j’ai présidé et modéré la matinée du 20 février, en tant que Co-secrétaire du Groupe Pilote de l’ESS auprès de l’ONU, avec pas moins de 7 intervenants issus de 4 pays (Italie, France, Maroc, et Tunisie), du Bureau international du Travail (BIT), du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), en passant par une intervention sans concession du Président de l’Association des Economistes de Tunisie, avec, pour objectif, de montrer des expériences d’ESS d’autres pays.

Jean-Philippe Poulnot, Responsable Partenariats Politiques, groupe Up

S’ensuivirent deux ateliers d’échanges et de réflexions, l’un portant sur le rôle des organisations de l’ESS pour promouvoir l’Economie Sociale et Solidaire, présidé et modéré par Arnaud BREUIL au titre de l’ICOSI, et l’autre, présidé par Lotfi Ben AÏSA de l’UGTT sur le rôle des pouvoirs publics, centraux et locaux, pour promouvoir l’ESS et ses organisations.

Je suis intervenu, cette fois-ci au titre de l’ESS Forum International (Rencontres du Mont Blanc) pour présenter les formes statutaires innovantes de la loi française sur l’Economie Sociale et Solidaire du 31 juillet 2014 (en particulier : la Coopérative d’Activités et d’Emploi (CAE), la Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC), et les Pôles Territoriaux de Coopération Economique (PTCE).

La soirée fut consacrée à une vidéo conférence avec l’UNISOL (Brésil) pour partager l’expérience brésilienne, dont les fondations se sont engagés à défendre les intérêts de la classe ouvrière, l’amélioration des conditions de vie des travailleurs, l’efficacité économique et l’engagement dans le processus de transformation de la société brésilienne sur la base des valeurs de la démocratie et la justice sociale
 
La seconde journée, en plénière, fut consacrée à l’innovation sociale de l’ESS. Modérée par Sabina Breviglieri de Nexus Emilia Romagna.
Nexus encourage les activités de coopération internationale pour améliorer la qualité de vie dans le plein respect de la diversité culturelle et le principe de l’autodétermination des peuples, dans différentes régions du monde.

Cette journée nous a permis à Arnaud Breuil et moi-même de faire une présentation du groupe Up à deux voix, de présenter les missions de l’ICOSI (Institut de Coopération Sociale Internationale, organisation non gouvernementale fondée en 1983 qui a comme principal objectif de promouvoir les valeurs de l’économie sociale), de présenter l’ESS Forum International (Association née des Rencontres du Mont-Blanc qui valorise et promeut  l’Economie Sociale et Solidaire, vecteur d’efficacité sociale, citoyenne, environnementale et économique), ainsi que les Rencontres du Mont Blanc.

Arnaud Breuil, Responsable Partenariats Internationaux, groupe Up

En conclusion, les premières journées internationales d’étude sur l’Economie Sociale et Solidaire en Tunisie furent denses et particulièrement enrichissantes pour les participants (Syndicalistes, Hauts fonctionnaires, Réseaux de l’ESS tunisiens…). Pour le groupe Up, elles ont permis de positionner fortement le groupe et ses partenaires dans l’écosystème tunisien, de renforcer les liens avec les réseaux, les syndicats et l’administration et de développer une relation de grande confiance.