Le Logo du site We are Up Le blog de la communauté Up

12 avril 2016

Coup de projecteur

Last Minute Sotto Casa, le succès turinois à la conquête de l’Italie

La start up, née dans l’incubateur de l’école Polytechnique de Turin, signe un important accord avec la multinationale Day – groupe Up, prête à soutenir également la diffusion au niveau international.

 

L’idée est vraiment simple et, c’est peut-être pour cela qu’elle rencontre un grand intérêt: combattre le gaspillage alimentaire en mettant en relation les commerçants avec des excédents de produits alimentaires et les clients autour d’eux. Sur la base de cette intuition simple deux turinois innovateurs – Francesco Ardito et Massimo Ivul – qui ont créé le portail www.LastMinuteSottoCasa.it, LMSC.

LMSC, née à l’intérieur de l’Incubateur I3P de l’école Polytechnique de Turin, est devenue une App appréciée qui propose une formule originale de marketing de proximité. Les commerçants avec des produits alimentaires en excédent informent avec rapidité et simplicité les consommateurs qui se trouvent dans les environs et qui peuvent profiter de la promotion de « dernière minute » en cours.

L’App (et le portail) donnent la possibilité aux consommateurs d’indiquer le périmètre dans lequel ils veulent recevoir les propositions en temps réel et quel type de magasin, en recevant ainsi seulement les offres spécifiques « en bas de chez eux » (sotto-casa).

C’est la philosophie gagnante de Last Minute Sotto casa : proposer des avantages commerciaux aux commerçants auxquels s’ouvrent de nouvelles perspectives économiques grâce à l’arrivée de nouveaux clients. Et permettre aux clients de faire des économies quotidiennement, qui peuvent acheter des produits toujours frais dans les commerces de proximité.

last minute sotto casa

Les effets positifs ne sont pas seulement économiques, mais portent aussi des valeurs éthiques et eco-soutenables. Déjà aujourd’hui, chaque mois, deux tonnes et demi de produits alimentaires ne sont pas jetés aux ordures grâce à LMSC ! Le projet, dont l’originalité a déjà été soulignée par la remise de nombreux prix nationaux et internationaux, est le seul italien arrivé à la finale de « l’European Social Innovation Competition 2015 », parmi plus de 1.000 projets soumis à l’évaluation de l’Europe.

Durant le parcours de développement du portail nous avons pu observer les potentialités de cet instrument qui ne défend pas seulement le commerçant, le consommateur et la planète mais qui permet également à la catégorie des petits commerces de réduire les inégalités dans l’accès et l’utilisation des technologies par rapport aux autres plus organisés.

« L’innovation est possible selon la manière dont on utilise la technologie » souligne Enzo Lavolta, Adjoint à l’environnement, à l’innovation et Smart City de la Ville de Turin et Président de la Fondation Turin Smart City. Une innovation qui permet, d’un côté une évolution digitale des petits commerces de proximité qui resteraient autrement écrasés par la force de promotion sur le web de la grande distribution et permet, de l’autre, de faire revenir dans le magasin le consommateur, de plus en plus habitué à l’achat en ligne. Avec également, avec un effet indirect sur l’environnement grâce à la réduction des déplacements en voiture.

« LifeGate veut contribuer à résoudre les grands défis ambiants et sociaux d’aujourd’hui – a déclaré Simone Molteni, Directeur Scientifique LifeGate – et le gaspillage alimentaire est un du plus actuels. Au sein de LifeGate nous sélectionnons les meilleures start-up qui affrontent ces problèmes avec des solutions innovantes et puis nous les aidons avec tous nos moyens. Par exemple en les faisant connaître à notre communauté de 5 millions de personnes ou en les présentant à de grandes entreprises sensibles au développement durable et capables de les faire progresser rapidement ».

last minute sotto casa

Depuis longtemps nous cherchions une réponse à une exigence soulignée par les affiliés DAY concernant le service des titres repas, celle du problème de la gestion des stocks des magasins. En tant que société qui offre des services aux entreprises et aux personnes, nous avions initialement pensé développer une réponse en interne à cette question de marché, mais ensuite nous avons rencontré une start-up innovante comme LMSC et nous avons trouvé la juste synergie. Nous mettons à disposition de la plateforme nos 110.000 exercices affiliés, qui à travers l’App pourront offrir leurs produits invendus à chaque client, parmi les 500.000 utilisateurs quotidiens des titres repas Day. Nous aiderons Last Minute Sotto Casa à se développer sur tout le territoire italien, mais fort de notre appartenance à une grande multinationale comme Up, nous cultivons des ambitions européennes.

« Le projet est né dans un quartier de la ville de Turin » – souligne Francesco Ardito, co-fondateur LMSC avec Massimo Ivul – avec l’idée qu’on puisse récupérer le pain invendu à la fin de la journée, puis se sont ajoutés d’autres quartiers de la ville et d’autres types d’activités comme les poissonneries, la gastronomie, les boucheries et dernièrement les mini-marché de proximité, tous avec le même problème concernant le produit frais à savoir qu’à la fin de la journée, si il n’est pas vendu, doit être jeté. Nous avons fait un calcul concernant l’épargne faite, chaque mois, grâce à l’utilisation du portail sur une ville comme celle de Turin; le résultat est surprenant : plus d’une tonne de nourriture, 1.000 kilogrammes! À un an et demi du lancement officiel du projet, nous avons atteint presque 50.000 utilisateurs inscrits et nous sommes en train d’arriver de plus en plus dans les principales villes italiennes. Grâce au partenariat avec le groupe Up et au soutien de LifeGate, nous sommes en train de préparer un plan de débarquement en dehors des frontières nationales ».

Par Marc Buisson

Président et Administrateur Délégué Day