Le Logo du site We are Up Le blog de la communauté Up

17 juillet 2013

Coup de projecteur

Jean Baptiste Alaize : le chercheur d’or

 Depuis janvier 2012, le Groupe Chèque Déjeuner est devenu le 1er sponsor officiel de Jean-Baptiste Alaize. Quadruple champion du monde de saut en longueur, le jeune athlète incarne les valeurs que nous défendons et portons depuis près de 50 ans.

« Ce n’est pas évident de trouver un sponsor quand on fait de l’handisport, même quand on a de bons résultats. J’ai beaucoup de chance que le Groupe Chèque Déjeuner me sponsorise. C’est très motivant qu’une entreprise me fasse confiance au début de ma carrière. »

Comme il le dit souvent, Jean-Baptiste aime gagner. A chaque compétition, il se surpasse et cumule les victoires. A 22 ans, il fait aujourd’hui partie des athlètes handisports les plus influents. Une belle revanche sur un passé douloureux qui l’a marqué à vie.

 « Je suis né au Burundi. J’ai été victime du génocide en 1994. Des barbares m’ont coupé la jambe à la machette. Ils sont entrés dans notre maison. Ce n’est pas de chance, ils ont pris ma mère et moi. Dehors, ils ont décapité ma maman, sous mes yeux, et m’ont porté des coups de machette. Quatre en tout. »

Les cicatrices témoignent du passé. Son dos, son cou et son bras sont marqués à vie. Mais c’est la jambe qui a le plus souffert.

« Je me souviens de la douleur, de leur voix, de ma peur. De tout. Ils m’ont cru mort. L’un d’entre eux a dit : “Laisse-le, il est fini”. Alors j’ai fait le mort pour ne pas qu’ils reviennent. Je me suis réveillé à l’hôpital. Sans ma jambe. »

Pendant quatre ans, le petit Mougicha – c’est son prénom africain qui signifie l’enfant du bonheur – réapprend à marcher, sur un pied. Et en 1998, Mougicha devient Jean-Baptiste.

« Mon père m’a envoyé en France pour me faire appareiller. Au final, j’y suis resté. »

Jean-Baptiste est adopté par une famille de Montélimar: la famille Alaize. Il arrive en France un fameux 12 juillet…1998!

« Je ne parlais pas un mot de français et franchement, j’ai eu peur. Je vous ai tous pris pour des dingues. J’avais sept ans et la France venait de remporter la Coupe du Monde. Je me suis dit bienvenue chez les fous ! »

Et très vite il comprend que le sport transcende les gens.

Alors pourquoi pas lui ? Il s’essaye à l’équitation puis tombe rapidement amoureux de l’athlétisme. Il est champion UNSS au collège du 150 m. Et un mois après, il devient triple médaillé d’argent aux Mondiaux Juniors. Jean-Baptiste intègre alors un club, celui de Béziers, casse sa tirelire pour une lame en carbone (9.000 euros !) et commence sa rédemption. Le futur sociétaire de l’Insep fait tomber le record du monde de la longueur avec un saut à 6,23 m et court le 100 m en 12″04’. 

« J’ai besoin de me défouler. J’ai envie de me rattraper, comme si j’étais redevable. Mon passé me pousse à me transcender. Le handicap n’enlève rien aux émotions universelles du sport, à la joie de la victoire, à la détresse de la défaite. Pour une personne handicapée, le sport demeure une magnifique manière de s’intégrer dans la société. Par le sport, on se reconquiert, on reconstruit son enveloppe charnelle et on va plus facilement vers les autres. Il aide à la restructuration de l’image du corps. »

Se reconstruire, c’est ce que continue à faire Jean-Baptiste aujourd’hui.

En mars 2013, il quitte le sol français pour le Burundi. 15 ans plus tard, le voilà de retour sur les terres qui l’ont vu naître et traverser les plus grandes épreuves de sa vie. Accueilli par sa famille (notamment ses 2 sœurs) à Bujumbura, capitale du pays, il y passera un peu moins de 2 semaines. Une juste récompense pour celui qui au début de l’année, était sacré Champion de France du 200 mètres et du 60 mètres dans sa catégorie.

Un premier semestre très intense pour Jean-Baptiste, qui lui apportera sans aucun doute toute la motivation nécessaire pour survoler les échéances sportives à venir : Les Championnats du Monde d’Athlétisme handisport.

Organisés du 19 au 28 juillet à Lyon, ces Mondiaux représentent le premier événement d’envergure internationale dans le mouvement handisport après les Jeux paralympiques. Ils accueilleront plus de 2000 athlètes et officiels venus de 118 pays qui viendront s’affronter sur des épreuves handisports (handicap physique et sensoriel) et sport adapté (déficience intellectuelle) au complexe sportif de Bron Parilly. 

Espérons que Lyon 2013 permettra de mettre encore un peu plus en lumière nos champions et championnes français, parmi lesquels Jean-Baptiste fait encore figure de favori en Saut en longueur et en Sprint.

Durant toute la durée de la compétition, France 4 proposera, chaque après-midi, deux heures quotidiennes de direct de 18 à 20 heures.
Alors que les Jeux Paralympiques de Londres, l’été dernier, n’avaient pas eu droit aux honneurs du direct sur France Télévisions – France 2 et France 3 avaient programmé chacune un magazine -, ces Mondiaux marquent donc un réel progrès. Et même si athlètes valides et athlètes handicapés sont encore loin d’être traités sur un pied d’égalité, avoir deux heures de direct par jour sur la télévision publique demeure une grande avancée.

Le sport et les émotions qu’il suscite se vivent avant tout en live, et c’est ce qui manquait dans le dispositif de France Télévisions à Londres. La France était en retard par rapport à des pays comme l’Angleterre ou l’Australie, mais nous assistons peu à peu à une prise de conscience, amenée principalement par un public demandeur.
Preuve que Londres 2012 a constitué un tournant et que les mentalités évoluent.
L’année prochaine, après les JO d’hiver de Sotchi (Russie), France Télévisions diffusera, du 7 au 16 mars sur France 4, les Jeux paralympiques avec, là aussi, des épreuves en direct.

En attendant, tous les collaborateurs du Groupe Chèque Déjeuner soutiendront Jean-Baptiste Alaize -au stade ou devant leur télévision- pour ces Championnats du Monde d’Athlétisme Handisport de Lyon.
Un soutien envers un sportif que nous aimons, mais aussi envers un collègue, puisque Jean-Baptiste a rejoint les équipes du Groupe Chèque Déjeuner depuis mai 2013 pour parfaire sa formation professionnelle.

– Devenir fan de la page Facebook de Jean-Baptiste Alaize : Cliquez ici
– Suivre toute l’actualité de Jean-Baptiste Alaize sur Twitter: Cliquez ici

Palmarès Senior:

2011 : Médaille d’or en Saut en longueur aux Championnats de France Senior.
Médaille d’or en Saut en longueur, 60m, 100m et 200m aux Championnats de France Espoir.
6ème de la finale de Saut en longueur et 8ème de la finale sur 200m aux Championnats du Monde Senior de Christchurch.

2012 : 7ème de la finale de Saut en longueur aux Jeux Paralympiques de Londres.
Médailles d’or sur 60m et 200m aux Championnats de France Indoor.

2013 : Champion de France Inter-clubs avec le CA Montreuil 93.
Médaille d’or sur 100m aux Championnats de France Elite.
Qualifier pour les Championnats du Monde d’athlétisme handisport de Lyon sur 100m, 200m, Relais 4x100m et Saut en longueur.