Le Logo du site We are Up Le blog de la communauté Up

21 décembre 2015

Coup de projecteur / Engagement responsable

Fondation groupe Up : Voisinage, rien ne se perd, tout (et tous) se transforment

Réduire et réutiliser les déchets au profit de la lutte contre l’exclusion et la précarité ? Challenge relevé pour cette association landaise d’insertion par l’activité économique qui fête ses 20 ans !

« Aide toi et le ciel t’aidera » : c’est la maxime qu’incarnent les quatre fondatrices de l’association Voisinage. Alors que deux d’entre elles sont bénéficiaires du RSA, elles se mobilisent pour lutter contre l’exclusion, répandue dans le canton de Soustons. Leur bénévolat se révèle aussi efficace que payant puisque, trois ans plus tard, leur projet bénévole est agréé Structure d’Insertion par l’Activité Économique (SIAE). Aujourd’hui, elle compte 41 employés, implique quelques 30 bénévoles et se double d’un centre social conventionné, le premier sous statut associatif dans les Landes. En vingt ans, plusieurs centaines de personnes ont été accompagnées vers l’emploi, pendant que les activités de proximité allient sophrologie, soutien au code de la route, conversation en anglais ou en espagnol, perfectionnement en français en tant que langue étrangère, couture, jardinage ou encore initiation à l’informatique.
« En vingt ans, plusieurs centaines de personnes ont été accompagnées vers l’emploi. »

Voisinage

Un tremplin pour 75% des bénéficiaires

Une spirale vertueuse, amorcée par le recyclage de textile et de tout objet utilitaire. Récupéré des containers de dépôt ou enlevé à domicile, l’ensemble est trié, valorisé et redistribué à petit prix dans deux boutiques et un bric-à-brac, en plus des grandes braderies régulières. Pendant que ces rouages accueillent des postes de travail, le centre social vient en support, nécessitant de gérer les ateliers d’activités et les animations. Celles-ci sont parfois la porte d’entrée de l’insertion, les personnes se découvrant éligibles au dispositif pour faire face à leurs difficultés en matière d’emploi. Pour d’autres, c’est le contrat salarié qui est le déclencheur. Pour tous, le projet socio-professionnel de Voisinage engrange des bienfaits : travail ou formation longue, ce tremplin de deux ans est positif pour 75% des personnes accompagnées.
« Ce tremplin de deux ans est positif pour 75% des personnes accompagnées. »

Voisinage

3 questions à Farid Fernani, directeur de l’association

Comment est structurée votre association ?
Reconnue d’utilité sociale, elle réunit adhérents, bénévoles et salariés dans la structure d’insertion et le centre social.

Quelle est votre philosophie ?
Nos deux agréments concourent à lutter contre l’exclusion et resserrer le lien social. Nos valeurs humanistes s’accompagnent d’une lutte contre le gaspillage et d’une attention à l’environnement.

Que vous apporte le soutien de la Fondation du groupe Up ?
Grâce à la subvention de 5.000 euros, nous nous sommes équipés d’un camion Renault Trafic et d’un convoyeur, qui est un tapis roulant pour le tri des déchets.

Par Thomas Delpech

Chargé de mission / Délégué Général de la Fondation du groupe Up