Le Logo du site We are Up Le blog de la communauté Up

3 juin 2016

Engagement responsable

Fondation groupe Up : Ronalpia, un tuteur pour jeunes pousses sociales !

RonalpiaBasé à Lyon, cet incubateur d’entrepreneurs concourt à « bâtir les entreprises de demain ». Le dénominateur commun : une viabilité économique au profit de l’intérêt général.

 

Sur le campus René Cassin, il n’y pas que des étudiants qui phosphorent. Diplômes de l’École Centrale en poche, réunis par un questionnement sur la prison et le sens de la peine, deux amis de promo peaufinent leur petite entreprise, la bien nommée Chantier Passerelles. « Les travaux d’intérêt général sont sous-utilisés, alors qu’ils permettent de réparer sa faute en rendant service à la société, déplore Agathe Zebrowski, co-fondatrice de Chantier Passerelles. Ils ont par ailleurs un fort potentiel d’insertion : ils font découvrir un métier, le travail d’équipe et un cadre horaire. » Réhabiliter cette alternative aux courtes incarcérations, voilà toute l’ingénierie des Chantiers Passerelles. Quelques mois après avoir rejoint Ronalpia, une action est mise en place en Savoie : comme tremplin, l’entretien d’espaces verts et l’accueil en bibliothèque.Logo RonalpiaÉclosion entrepreneuriale

Accueillies en septembre 2013, pour neuf mois d’accompagnement depuis le stade de l’idée jusqu’au lancement, cinq premières pousses ont éclos, notamment La P’tite Rustine, multipliant les tours des roues des vélos, y compris auprès des entreprises ; ou encore une épicerie mobile luttant contre la désertification et soutenant les circuits courts, ce qui réjouit nombre de mairies. Après avoir convaincu de leur motivation entrepreneuriale et sociale dans la durée, sept nouveaux candidats planchent sur leurs projets. L’ensemble se structure d’entretiens personnalisés en workshops collectifs, de témoignages en parrainages de professionnels, mais aussi en échangeant avec ses pairs, espace de coworking à l’appui. Comment « pitcher » son idée top chrono, lever des fonds, trouver son premier client, recruter un collaborateur ? Autant de passerelles entre des ambitions et une réalité. « Les bonnes idées sont légion, encore faut-il qu’elles sortent des cartons », conclut Leta Geitner. Âgée de 25 ans, elle est fondatrice et cogérante de Ronalpia : la preuve par l’exemple.

Ronalpia

3 questions à Énora Guérinel, Responsable de l’accompagnement

Comment fonctionne l’association ?
Leta Geitner et moi sommes les 2 salariées. Nous sommes diplômées de l’École Supérieure de Commerce et Développement 3A, qui a soutenu Ronalpia. Plutôt que réinventer l’existant, nous nous sommes associées au réseau Antrophia (ESSEC), qui est le 1er incubateur d’entreprises sociales lancé par une école de management en France.

Quelle est votre action fondamentale ?
Nous sélectionnons des porteurs de projets à fort impact social en Rhône-Alpes, sans critère d’âge, ni de diplôme, puis les accompagnons sur 23 mois au total.

Que vous apporte le soutien de la Fondation du groupe Up ?
La dotation a contribué à notre financement, à 75% privé, grâce auquel l’incubateur est gratuit : chacun peut avoir sa chance

 

Par Thomas Delpech

Chargé de mission / Délégué Général de la Fondation du groupe Up