Le Logo du site We are Up Le blog de la communauté Up

25 janvier 2016

Agir Autrement / Innovation sociale

CoopEst : pour un écosystème financier responsable en Europe de l’Est

CoopEst : pour un écosystème financier responsable . CoopEst est une société d’investissement pas comme les autres. Par sa gouvernance et parce qu’elle s’emploie à structurer le développement d’une finance socialement responsable, dans 10 pays de l’Europe de l’Est.

 

Les 22 partenaires de CoopEst (parmi lesquels le Crédit Coopératif, la Macif, le groupe Up ou encore la Banque Mondiale) siègent au conseil d’administration de cette société d’investissement responsable, créée en 2006. Impulse Europe, la société coopérative qui assure la gestion du fonds, applique les décisions du conseil et l’alimente en reporting, contrairement à l’usage en cours dans les sociétés d’investissement classiques.

Outre cette originalité liée à la gouvernance, le fonds CoopEst est doté d’un capital de 40 millions d’euros et n’investit pas directement dans les projets mais dans des structures financières locales pour leur apporter les fonds propres nécessaires, afin d’accompagner la création d’activités sociales et solidaires. Ce dispositif a déjà contribué à créer 97 000 emplois, via 202 000 prêts d’un montant moyen de 7 000 € accordés à des petites et moyennes structures.

CoopEst : pour un écosystème financier responsableBanques coopératives et mutualistes, établissements de micro-finances composent les 36 partenaires locaux de CoopEst. Le mode de sélection des structures partenaires soutenues par CoopEst s’intéresse aux pratiques sociales. Le renouvellement des salariés constitue, par exemple, un bon indicateur d’adhésion. Ce taux est de « seulement » 15 % parmi les salariés des partenaires, contre 30 % au global, en moyenne, dans les 10 pays concernés. « Il nous arrive d’investir dans des institutions financières non coopératives. Tout dépend du projet et des pratiques sociales de chaque institution partenaire. Nous ne nous focalisons pas sur le statut. Il ne faut se fermer aucune porte quand tout est à (re)construire. Dans les pays de l’Est, les coopératives et plus globalement l’économie sociale et solidaire peuvent pâtir d’un déficit d’image », explique Bruno Dunkel, manager de CoopEst qui s’emploie, avec une équipe de 7 personnes, à structurer un écosystème financier socialement responsable, s’inscrivant pleinement dans le champ de l’économie sociale et solidaire.

 

L’ENJEU : Cap sur la Méditerranée

Début 2014, quelques partenaires engagés dans l’aventure CoopEst ont lancé un nouveau fonds d’investissement responsable visant à développer l’ESS dans les pays de l’arc méditerranéen. Là, aussi, c’est la coopérative Impulse Europe qui assure la gestion du fonds baptisé CoopMed, avec une dotation initiale de 10 millions d’euros. Le contexte d’investissement y est très favorable puisque l’ESS est déjà reconnue par un texte de loi au Maroc, en Tunisie, au Liban et en Turquie. Le potentiel de développement d’une aide financière responsable en zone méditerranéenne est fort et promet à l’ESS un avenir radieux.

 

Par Thomas Delpech

Chargé de mission / Délégué Général de la Fondation du groupe Up